Séminaire annuel 2017-2018

Transition, individuation et théorie des limites entre systèmes 

 

 

Nous focaliserons notre attention sur le concept de système ouvert, pour lequel il y a un moment où, à sa limite, il change de nature, modifie son régime d'existence, produit des nouvelles propriétés ( temps, histoire, polarité, valeurs...), compose un monde mixte. Nous réfléchirons sur les conditions par lesquelles un système change de nature et forme un monde "mixte" physique/vital, vital/psychique, psychique/anthropologique, anthropologique/cosmique: extension de la criticité d'un système physique, extension néoténique ou symbiotique d'un système biologique (stabilité des variations, plasticité et conjugaison des différences), extension de l'affectibilité-émotivité dans un système psychique, extension des représentations psychiques dans un système anthropologique, extension ontologique des modalités d'être dans toute cosmologie. 

Dans ce séminaire, nous faisons en effet l'hypothèse que dans de tels systèmes, il n'y a pas de séparation réelle entre mondes, mais des couplages, des redoublements, des plis, qui font muter un monde dans un autre (ce que dit déjà Simondon : « Il n’y a pas un domaine réel du physique et un domaine réel du vivant, séparés par une certaine frontière également réelle ; c’est selon les structures et les fonctions que le physique et le vital sont distincts, sans être séparés selon le réel substantiel »).  Le séminaire de cette année sera consacré à ces phénomènes intermédiaires.

Programme 

Didier Debaise (professeur ULB)

Mardi 7 novembre, à 16H Salle du conseil du bâtiment Gai Savoir (salle GA 205, au deuxième étage) de l'université Jean Jaurès.

"Précarité des êtres, récits et perspectives." 

© 2023 by SMALL BRAND. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now